On nous questionne souvent sur le rôle des membres du personnel : à quoi servent-ils si les enfants sont libres ? Cette question vient d'une difficulté d'imaginer qu'un employé d'une école peut avoir un autre rôle que de présenter des informations aux élèves. Le rôle du personnel est absolument essentiel, et s'il fallait prioriser :

  1. Ils établissent et garantissent la culture de liberté, d'égalité et de respect. Ils accordent ainsi aux enfants exactement la même confiance qu'ils accordent à toute personne. Ils veillent aussi au maintien d'un climat sécurisant : le terreau essentiel permettant à tout potentiel d'éclore naturellement.
  2. Ils sont responsables de la gestion administrative d'une organisation autogérée d'une grande complexité, nécessitant une certaine rigueur et agilité. Ils doivent notamment assurer des rôles pour lesquels aucun enfant n'est compétent ou volontaire pour s'engager (exemples : finances, ressources humaines).
  3. Comme tout membre de l'école, ils sont présents et disponibles. Ils partagent librement leur expérience et leur savoir lorsqu'ils découvrent des centres d'intérêts communs, comme toute personne ordinaire de la société civile. Toute action naît d'une motivation sincère et non d'une quelconque attente ou intention pédagogique.

Voici un Article à lire concernant le rôle du Staff à l'Ecole Dynamique (de Ramïn Farhangi) : Article

L'EQUIPE :

Nergis.jpg

NERGIS EL BERRIA

J’ai toujours été passionnée par le monde de l’Education. Je rêvais de changer le monde et j’ai su, très tôt, que je devais pour cela contribuer à transformer le monde des enfants. J’ai d’abord été enseignante auprès de l’Education Nationale pendant six mois avant de découvrir l’Education Démocratique et d’apercevoir clairement ce que je savais déjà intuitivement. ‘L’enfant est aussi une personne.’ : une phrase qui peut vous paraître banale ou profondément vous transformer si on en mesure toute la portée.


Alex.jpg

ALEXANDRE VUILLERMOZ

J'ai 39 ans, je suis le père d'une fille de 13 ans et d'un enfant à naître au mois d'octobre prochain. Après des études de philosophie, j'ai été amené à exercer différents métiers dans le domaine de la culture et de l'enseignement, avant d'entrer il y a 10 ans dans la fonction publique pour exercer le passionnant métier de musicien intervenant dans les écoles.


Astrid.jpg

ASTRID MONIER

Je me suis toujours posé la question de mon orientation. J’ai épuisé conseillères d’orientation, bibliothécaires, libraires, bonnes âmes des différents salons de l’étudiant, et toutes personnes susceptibles de m’éclairer dans mes choix. M’éclairer ? Pas vraiment. Décider pour moi plutôt. Car j’étais incapable de m’écouter dans le vacarme incessant de mes peurs. Peur de ne pas réussir ma vie. Peur de ne pas devenir cet adulte responsable de moi-même financièrement. Peur de ne pas satisfaire les injonctions exprimées ou non de mon entourage...


IMG-20170809-WA0001 (1).jpg

salma el hayani

Je viens d'un univers à la fois très proche et très différent de l'école dynamique: la Psychanalyse (Lacanienne). Psychologue clinicienne depuis 2010, j'ai travaillé dans de nombreuses institutions au Maroc et en France: pédopsychiatrie, addictologie, handicap mental, abandon/adoption, migrants et, plus récemment en service d'insertion. Ce dernier emploi m'a laissé un goût amer au contact d'une structure politisée où l'exigence du chiffre évinçait la qualité de l'accueil et de la prise en charge humaine. Stop. Plus d'institutions pour moi. Besoin de respirer, de retrouver le plaisir de travailler, la possibilité de préserver mon éthique


maiwenn.jpg

Maïwenn Andrzejewski

Il y a quelques années, quand j’ai rencontré mon compagnon, j’ai aussi fait la connaissance de sa fille, à peine âgée de 6 ans. Pour moi qui étais habituée aux interactions avec des adultes, la relation à une bambine n’était pas chose naturelle : sans enfant à l’époque, je ne me voyais pas dans le rôle de mère poule, hyper affectueuse, bisouillant avec tendresse les petits enfants. Je me suis interrogée sur la meilleure façon de m’adresser à elle, d’interagir avec elle. Et j’en ai conclu que je devais lui parler comme à une personne, et non comme à une petite chose sucrée. Avec le temps et la confiance mutuelle, nous avons bâti une relation solide dont je suis fière aujourd’hui, dans laquelle le respect de l’autre est essentiel, où personne 


Les fondateurs

Notre équipe s'est constituée lors d'une réunion le 21 avril 2015 à La Recyclerie afin de concrétiser le projet de l’école. Nous venons du monde de l'éducation alternative et innovante et du développement culturel, et avons tous abouti à une même vision. L'approche pour laquelle nous souhaitons à présent œuvrer durant toute notre carrière est celle d'une vie libérée des contraintes traditionnelles pour des enfants et adultes pleinement indépendants et responsables de leur vie.

Message de Ramïn, Marjorie, Arthur et Benjamin (Mars 2017)  :
Après deux ans, nous avons aujourd'hui aidé à faire naître beaucoup d'écoles démocratiques en France et encore plus sont en cours de création. Notre aventure riche et enthousiasmante à l'école dynamique s'arrête en 2017 pour un nouveau projet dans cette même avancée : le "village dynamique". Nous souhaitons porter ce modèle incroyable à une plus grande échelle et faire grandir une vision qui place la liberté et le respect des individus (enfants et adultes) au centre d'un cadre de vie collective démocratique et vivant. Nous restons toujours présents et actifs dans le paysage des écoles démocratiques via l'EUDEC.

cliquez pour plus de détails

cliquez pour plus de détails

cliquez pour plus de détails

cliquez pour plus de détails

cliquez pour plus de détails

cliquez pour plus de détails

marjorie bautista ecole alternative paris sudbury démocratique dynamique
 
marie gervais
aurelien dumas