benjamin bouguier ecole dynamique alternative paris sudbury democratique

Benjamin Bouguier

 

Je suis Benjamin Bouguier, membre du personnel de l'école dynamique et sophrologue. Pour me présenter, je souhaite parler de ce qui m'a amené à m'investir dans un projet comme cette école.

 

Je ne peux répondre à cette question qu'en regardant derrière moi toutes les étapes que j'ai vécues, de mes expériences m'amenant à cet instant T. Tout d’abord, j'ai su très jeune (15ans) que je voulais travailler dans le social, plus particulièrement dans l'animation, j'y ai vu une vocation. Une fois l'âge requis, j'ai passé mon BAFA et commencé à travailler dès que je le pouvais dans les centres de loisirs près de chez moi. J'ai eu de la chance de rencontrer des centres expérimentaux sur les questions du choix de l’enfant. Me voilà donc plongé dans cette histoire d'autonomie de l'enfant dès mes premiers pas professionnels. Ces expériences ont coloré ma vision éducative tout au long de mon parcours. Par la suite,  je suis un DUT carrière sociale, puis ma vie professionnelle débute concrètement. Durant 8 ans, je m'investis pleinement dans l'éducation populaire, particulièrement sur le département du 93. J'interviens comme animateur, coordinateur, éducateur ou encore formateur. Je touche une grande variété de publics : enfants, adolescents, jeunes adultes en insertion professionnelle et non professionnelle. Je travaille durant 5 ans en partenariat avec l'éducation nationale, en tant qu'intervenant et en tant que co-coordinateur de dispositif relai. Cette mission de co-coordination m'immerge pleinement dans le milieu du décrochage scolaire. Lors de mes interventions, j'aborde différents sujets comme la gestion et la médiation de conflit, le vivre-ensemble, la notion de différence et la lutte contre les discriminations. Bref, j'ai de nombreuses activités qui me font rencontrer énormément d'acteurs de ce que l'on nomme : le monde de l'éducation.

 

Ma vision éducative s'est forgée au fur et à mesure des expériences vécues. Plus le temps passait, plus la nécessité de se recentrer sur l'individu devenait évidente. Mes relations avec l'EN me montraient des adultes coincés dans des boulots difficiles demandant un investissement énorme et très souvent solitaire. Je voyais des enfants pris dans des interactions houleuses et conflictuelles, régulées le plus souvent par la parole de l'adulte, sans prise en compte réelle des besoins des uns et des autres. Le décrochage scolaire me montrait le manque réel d'empathie de la part de « professionnels » ou la sensation de certains d'être démunis face à ce phénomène. Étant d'un naturel optimiste, je me suis donné pour quête de continuer à approfondir et trouver les clés nécessaires pour agir et non plus réagir.

 

Ce cheminement philosophique m'a amené à découvrir la sophrologie et à suivre une formation de 3 ans pour devenir sophrologue. Le but de cette pratique est de rendre la personne consciente et autonome dans la vie. Cela commence par apprendre à se connaître soi-même. Plus ma formation avançait, plus je changeais concrètement en abandonnant de vieux schémas, et plus je comprenais que l'enfant doit être au cœur de ses apprentissages, qu'il doit avoir le temps de s'explorer lui-même, de se découvrir. Le rôle de l'adulte doit aussi changer. Il n'est pas là pour porter une autorité de fait qui l'épuise et le disharmonise. Il est là pour faciliter, écouter, comprendre l'enfant et ses apprentissages. Comment peut-il être cette personne s'il est pris dans un emploi du temps et un fonctionnement hiérarchique hyper rigide ?

 

C'est à ce moment là que le projet de l'École Dynamique est arrivé. Il réunit parfaitement ma vision éducative construite avec mes expériences éducatives et celle que m'a apportée la sophrologie. Enfin un lieu concret où le temps n'est plus dicté par des besoins futurs et hypothétiques, mais bien par l'écoute de soi dans le présent. Une école où l'individu est maître de son temps, de son espace. Une école de la vie où l'être humain se construit lui-même en étant autonome, à l'écoute, curieux et confiant dans ses capacités. Voici les clés nécessaires pour agir concrètement et ne plus réagir. S'appuyer sur ces bases revient à pouvoir s'adapter à chaque situation, à l'échec comme à la réussite. Plus rien n'est impossible.

 

Voilà pourquoi, dès mes premiers pas au sein de ce projet, j'ai su que j'avais trouvé l'endroit où je souhaite m'investir. Je sais qu'avec cette école nous pouvons participer au changement en montrant qu'autour de nous, vivre autrement est tout à fait possible.